Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Services publics: La proximité fout le camp!

Pour réaliser des économies l’État et les établissements publics remettent en cause la proximité de services publics dont les missions sont importantes pour les usagers. Nos communes ne sont pas épargnées par ce phénomène.

La santé :
Plus un seul hôpital public à Nogent, Le Perreux et Bry. Les usagers sont à la merci des dépassements d’honoraires pratiqués par la Générale de Santé qui bénéficie d’un quasi monopole dans tout le nord-est du département. Seul l’hôpital privé Sainte Camille à Bry se revendique comme non lucratif .

La sécurité sociale :
Cela fait déjà plusieurs mois que l’agence du Perreux a été déménagée à Créteil. A Nogent il ne reste plus qu’un bureau où les usagers peuvent déposer leurs papiers mais sans agent pour assurer leur accueil et les renseigner.

Les transports publics :
La RATP a supprimé un arrêt de la ligne 114 au Perreux et ne l’a toujours pas remis malgré les demandes pressantes de la population concernée.

La Trésorerie du Perreux :
elle va être regroupée en septembre prochain, après les élections municipales, avec celle de Nogent.

Face au choix gouvernemental de mener une politique d’austérité pour répondre aux exigences européennes, la proximité des services publics, qui est partie prenante de la qualité du service rendu, ne pèse pas bien lourd.

Et qui en fait les frais ?
Comme d’habitude, les usagers et les agents !