Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Petit lexique des idées reçues

Les immigrés fauteurs du chômage ? C’est faux !

 

La France, du fait de sa natalité, se trouve en meilleure posture que d’autres pays européens, et globalement n’a pas besoin d’un recours massif à l’immigration de main d’œuvre comme elle a pu le connaître après les deux dernières guerres mondiales.

Il n’en reste pas moins que certaines branches d’activité souffrent aujourd’hui de difficultés récurrentes de recrutement. Celles-ci sont dues pour beaucoup à la faiblesse des salaires qui y sont pratiquées et à la dureté des conditions de travail, notamment dans les secteurs du bâtiment, l’hôtellerie, la restauration et le nettoyage. Dans ces conditions, le recours à l’immigration constitue un apport important à la création des richesses en France.

D’autre part un nombre important de postes à pourvoir devrait apparaître dans les prochaines années, notamment en raison du départ à la retraite des générations nées après la guerre. Mais une partie d’entre eux ne seront malheureusement pas remplacés pour cause « d’austérité ». C’est là une des principales sources du chômage, notamment des jeunes.

Ceux-ci se trouveront principalement dans le secteur des services (aide à domicile, employés de maison, assistantes maternelles, personnel de santé et paramédical, agents d’entretien) où ils concerneront des emplois peu qualifiés, mais aussi, dans les secteurs industriels et tertiaires, qui rechercheront des emplois très qualifiés : informaticiens, médecins, cadres commerciaux et technico-commerciaux, cadres du BTP, personnels de recherche et d’étude, enseignants, etc. (notes extraites d’un rapport du Centre d’Analyse Stratégique).

Donc une main d’œuvre qui répondra à certaines difficultés sectorielles de l’économie, participera à la croissance, tout en consommant et en apportant, ne l’oublions pas, sa quote-part aux charges sociales… car, même les travailleurs en situation irrégulières sont le plus souvent déclarés et contribuent comme tous les autres.

D’ailleurs, les pays développés qui ont aujourd’hui la meilleure croissance économique : Allemagne, USA, Royaume Uni sont aussi ceux qui accueillent le plus d’immigrés. Ces derniers ne viendraient-ils chez nous que pour profiter de notre protection sociale comme le martèlent la droite et l’extrême droite ? Qu’ils nous expliquent alors pourquoi les migrants qui s’entassent à Calais n’ont qu’une envie : aller en Angleterre où cette protection est beaucoup plus faible !

Alors ? On change d’avis ?