Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Où va le Service Public de Radio France ?

Pendant 28 jours sur nos ondes de Radio France, l’usager était bercé au son d’une voix suave : « Nous ne sommes pas en mesure de diffuser nos programmes par suite d’un mouvement de grève du personnel de Radio France … » Que fait le gouvernement? Où va l’argent ? Où est la considération pour l’usager ? A quoi servent les 24€ par foyer fiscal qui doivent aller à Radio France ? Car, ne l’oublions pas, c’est le Public qui finance la Culture.   Derrière cette « destruction de la culture », il s’agit comme ailleurs, de liquider le Service Public et les acquis sociaux… Mais la culture n’a-t-elle pas toujours été menacée ? Il nous faut résister plus que jamais à cette stratégie du décervelage en France, à cette concentration sans précédent dans les médias et au règne sans partage de la pensée unique.

Où va le Service Public de la radio ? Comment conjurer les menaces qui pèsent sur son existence elle-même, ses missions et sa spécificité ? On doit aujourd’hui se poser ces questions car si l’on a assisté à cette grève d’une ampleur jamais connue, c’est que la coupe est pleine !
Non à la marchandisation et la destruction de la culture !  L’enjeu est essentiel. Même inabouti, ce mouvement social a permis d’arracher quelques avancées. N’est-il pas, une fois encore, le signe exaspéré d’une lutte contre le saccage de notre bien commun ? Radio France est et doit rester un espace culturel libéré des contraintes marchandes et à ce titre une radio pleinement légitime !