Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Les murs de la honte

Voilà trente ans on critiquait (à juste titre) le mur de Berlin, baptisé « mur de la honte ». Aujourd’hui, les murs hérissés de barbelés se multiplient : entre le Mexique et les USA, entre Israël et la Cisjordanie, autour de Gaza, entre la Hongrie et la Serbie, la Hongrie et la Slovaquie, les enclaves espagnoles et le Maroc, la Grèce et la Turquie, autour du port de Calais, … On parle même de bombarder les bateaux destinés aux migrants, ces « boat people » ou « transfuges » qu’on accueillait presque en héros lorsqu’ils venaient de pays communistes. Les capitaux circulent autour du Monde en quelques nanosecondes mais les humains sont entravés. Pourtant, plus on construit de barrières, plus les tensions augmentent : les gens qui fuient la guerre et la misère ne s’arrêtent pas à des barrières ! Et si on commençait par combattre la guerre et la misère au lieu d’enrichir toujours les plus riches ? On pourrait alors faire enfin tomber tous ces murs !