Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

COP 21 : encore un sommet pour rien?

Le sommet mondial pour le climat qui aura lieu en décembre au Bourget cumule déjà  tant de décisions contraires au bon sens écologique qu’on ne peut que douter du sérieux de ses  ambitions.

Début juin, la liste de sponsors officiels de la COP21(1) a soulevé l’indignation des écologistes.

Certes, son organisation est évaluée à plus de 150 millions d’euros et la prise en charge de ces sponsors allègera la facture de 20% environ…

Mais à quel prix pour le climat? Parmi les sponsors, on note la présence d’Engie (ex GDF-SUEZ), qui prospecte massivement du gaz de schiste dans six pays, de Renault-Nissan, qui produit 200 fois plus de voitures polluantes que de véhicules électriques, de BNP Paribas, septième investisseur mondial dans l’extraction du charbon, et d’Air France dont l’activité échappe comme tout transport aérien aux négociations sur le climat. On trouve aussi IKEA, dont les fournitures en bois proviennent aux deux tiers de forêts  « non durables », c’est-à-dire en déclin du fait de l’excès d’abattage.

Bien sûr, on ne peut nier le caractère indispensable et urgent de ces négociations internationales sur l’avenir de notre planète mais cela augure mal de son résultat : sans une forte implication des peuples, les intérêts particuliers bloqueront tout progrès réel. C’est ce que nous ont dit à leur manière les membres d’Alternatiba, arrivés à Paris le 26 septembre dernier après avoir parcouru plus de 5000km en vélo depuis Bayonne et mobilisé sur leur passage des centaines de milliers de personnes. Nous en reparlerons donc très bientôt.

 

  1. 21e Conférence des Parties à l’accord-cadre de l’ONU sur le climat