Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

1936 -2016 : 80 ans après le Front Populaire, stop aux remises en cause des conquêtes sociales

 

Parmi les mesures prises en 36, on se souvient des congés payés et de la semaine de 5 fois 8 heures ; de la création de l’Office du blé (ONIB) et du paiement garanti des récoltes.

Aujourd’hui, le gouvernement tourne le dos à ces conquêtes et s’aligne sur les choix du camp conservateur.

Nous célèbrerons les grandes avancées de 1936 en nous souvenant qu’elles furent arrachées par la mobilisation du peuple.

 

Dans les entreprises

Pour nous, il faut poursuivre la réduction historique de temps de travail. Ceci est nécessaire compte tenu des gains de productivité liés à l’informatique et la robotique. C’est ouvrir des emplois pour les chômeurs, les jeunes générations. C’est alléger les difficultés de nombreuses familles.

L’apport de ces nouveaux salariés, leur formation, permettront de garder le même niveau d’efficacité de l’économie globale vis-à-vis de l’extérieur.

 

Dans les campagnes

Pour nous, il faut des prix garantis pour les agriculteurs.

C’est la condition d’une nourriture de qualité pour les consommateurs et de moyens pour financer la transition vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

Il s’agit de mettre en échec les partisans des baisses sociales et environnementales. Leur objectif avoué est d’aller vers des « usines à cochons » ou à vaches, d’avoir moins de producteurs, des salariés mal payés et la liberté de polluer. Peu leur importe la désertification du territoire, les scandales sanitaires, la pollution et, en bout de chaîne, la « mal bouffe » pour tous.

Garantir un prix à l’agriculteur, comme en 36, passe par la maîtrise de la production, avec des fermes à taille humaine, réparties sur l’ensemble du territoire, avec des produits moins chargés en pesticides et une qualité des aliments préservée.

 

Comme en 36, le temps est à l’insoumission contre le camp conservateur. L’emploi et l’environnement y trouveront leur compte !