Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Novembre décembre 2017 L’édito

La Tribune a connu quelques mois de silence lié aux divergences de vue entre nous sur la meilleure façon d’incarner une alternative à la politique d’injustice sociale menée depuis bientôt trente ans.

Mais après cinq ans de militantisme commun, nous avons estimé utile et possible de maintenir dans nos villes grâce à notre  association et notre journal  un espace de débat ouvert à tous ceux qui sont décidés à agir contre l’austérité, pour une société démocratique, de justice sociale, de solidarité et qui préserve la planète.

Nous avons aussi décidé de changer la formule de la Tribune : plutôt que de balayer l’actualité comme nous le faisions, nous avons choisi de traiter à chaque fois un thème qui touche de près les habitants de nos villes.

Vu le nombre de mesures antisociales décidées et  annoncées par Macron :

  • ordonnances sur la « loi travail »,
  • diminution drastique des emplois aidés,
  • attaque sans précédent contre le logement social,
  • quasi suppression de l’impôt sur la fortune,
  • nouvelle baisse des dotations aux communes, départements et régions,
  • approbation du traité de libre-échange avec le Canada en contradiction totale avec l’accord de Paris sur       le climat,
  • hausse de la CSG qui va peser plus particulièrement sur les retraités,
  • casse de la Sécurité sociale avec le trompe-l’œil de la baisse des cotisations et les restrictions de crédits aux hôpitaux publics,
  • L’état d’urgence permanent entré dans la loi
  • hausse des crédits pour la guerre, …

nul doute que, malheureusement, nous aurons l’embarras du choix !

Pour ce nouveau numéro, nous avons choisi d’aborder les attaques contre le logement social.

Certaines sont nationales comme la baisse de l’APL, la disparition de l’aide à la pierre et le racket du gouvernement sur les organismes d’HLM. D’autres sont plus locales comme le refus d’en construire ou alors à minima et loin du centre-ville, juste pour payer un peu moins d’amendes.

Nous nous exprimons clairement contre ces politiques injustes et soutenons toutes les mobilisations pour la défense du droit fondamental de chacun à un logement décent.