Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Bry-sur-Marne

Le logement dans nos villes : un droit ou une marchandise?

Les milliers de familles qui louent des appartements privés à Nogent ou au Perreux savent combien cela coûte cher : à titre d’exemple, près de 1000 euros en moyenne par mois pour un 3 pièces de moins de 50 m2 dans l’ancien. Beaucoup d’entre elles aimeraient bien obtenir un logement social plus abordable mais la réponse des services logement de nos mairies est invariablement la même : plusieurs années d’attente ! Nos municipalités le savent mais ne font rien ou presque… comme si la construction d’une centaine de logements sociaux par an que nous proposons allait dégrader notre fameux « cadre de vie » ! Il …lire la suite

Un nouveau conseil de territoire bien archaïque

  La Métropole du Grand Paris (MGP)  existe officiellement depuis le 1er janvier. Elle  est organisée en 12 « territoires », qui ont chacun un  statut d’établissement public. Nos communes de Bry, Nogent et Le Perreux font partie du T10, qui vient de se donner le nom de « Paris Est Marne et Bois ». Jacques Martin, maire de Nogent, en assure la présidence et Gilles Carrez, maire du Perreux, est 6ème vice-président chargé des finances, du contrôle de gestion et des subventions. On relève que le conseil du territoire a en effet désigné un exécutif composé des maires des 13 communes composant ce …lire la suite

Le CIO en CDD!

Le centre d’information et d’orientation, dont l’existence était menacée l’an dernier par le refus des trois villes de Nogent, Bry et Le Perreux de payer le loyer, est toujours en activité et ses locaux du boulevard de Strasbourg à Nogent sont toujours très fréquentés par les jeunes. Cela a été rendu possible par la forte mobilisation de l’équipe du CIO, des parents d’élèves et de plusieurs forces politiques locales (PS, EELV et Front de Gauche) ainsi que l’implication du conseil départemental à majorité Front de Gauche. Celui-ci a demandé en effet à son office d’HLM, Valophis, de ramener le loyer …lire la suite

« Ils » pensent à eux et « ils » pensent aussi à nous, qui sont-« ils »?

« Ils » sont pour que l’Etat et le Département baissent les impôts, mais dans leur commune, « ils » les augmentent (700 000€ à Nogent, près du double au Perreux) !   « Ils » sont pour baisser des primes d’agents communaux, mais « ils » augmentent les indemnités des adjoints municipaux au-delà de ce que prévoit la réglementation.   « Ils » sont bien évidemment « par principe » pour le respect de la loi, mais dans la pratique « ils » choisissent de ne pas en appliquer certaines comme la loi SRU quitte à gaspiller chaque année près de 600 000 euros pour rien. Pourtant dans le pays, plus de 65% de la …lire la suite

Bientôt les élections départementales

« C’est quoi ces élections départementales ? », vous demandez-vous. D’abord le rappel des dates : les 22 mars et 29 mars 2015. Apparemment, rien de bien nouveau pour cette élection à deux tours, sauf que… cela remplace les cantonales, avec deux changements importants : pour la première fois un nombre égal de femmes et d’hommes de votre département, seront élus par vous en binôme (1 femme, 1 homme) pour une durée de six ans. de ce fait, le nombre de cantons est divisé par deux : nous en aurons 25 dans le Val de Marne, contre 49 jusqu’alors. pour nos …lire la suite

Quel avenir pour le terrain SFP de Bry ?

Le terrain de la SFP, acquis par la ville en 1965, a été revendu quelques années plus tard à l’ORTF puis « légué » par cette dernière, lors de son éclatement en 1974, à la nouvelle Société Française de Production (SFP). Celle-ci y construit dans les années qui suivent de grands studios ultra modernes qui abritent jusqu’à 1000 salariés. Hélas, à partir des années 80 on parle de privatisation et la SFP est finalement bradée à Vincent Bolloré en 1987 par l’entremise d’un prête-nom, la société Euromédia. Les effectifs fondent rapidement à 200 salariés. En 2014, plusieurs séries et films sont encore …lire la suite

La vie est chère dans une ville riche

A Nogent, au Perreux ou à Bry l’été, quand on ne part pas en vacances, on a au moins la possibilité d’aller à la piscine, sauf que… les tarifs y sont excessifs, comparés à ceux pratiqués par les villes voisines. Ainsi, pour les habitants de chaque commune 5 € à Nogent, 4 € au Perreux, mais 3 € à Fontenay et 2 € à Champigny. Lors du conseil municipal du 7 juillet à Nogent, une timide critique venant du groupe PS s’est élevée contre ces tarifs. Pourtant, au moment du vote, ils ont été adoptés à l’unanimité : comprenne qui pourra ! Nos …lire la suite