Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Culture

Ciao l’artiste

Né le 22 février 1923 à Paris, François Cavanna avait grandi dans la petite communauté italienne de Nogent-sur-Marne qui lui avait inspiré son grand roman Les ritals, en 1978. Il pratiquait l’humour vache avec tendresse ; ses coups de gueule étaient aussi des coups de cœur. Il était imprégné de la banlieue populaire qu’il vivait comme un espace de liberté et de fraternité, en se gardant toujours du côté des humbles et s’il bousculait la langue, c’était en la respectant.  

Coin culture

Pierre Rosanvallon, Le Parlement des Invisibles Une impression d’abandon exaspère aujourd’hui de nombreux Français. Ils se trouvent oubliés, incompris, pas écoutés. Le pays, en un mot, ne se sent pas représenté.  » Entreprise indissociablement intellectuelle et citoyenne, Raconter la vie vise à constituer par les voies du livre et de l’internet l’équivalent d’un Parlement des invisibles pour remédier à la mal-représentation qui ronge le pays. » Le projet « Raconter la vie », dont cet essai constitue le manifeste, a l’ambition de contribuer à le sortir de cet état inquiétant, qui mine la démocratie et décourage les individus. Le Seuil chaque …lire la suite

La suite des propositions du Front de Gauche en matière d’Éducation, d’Écologie, de Logement, etc.

Ce numéro 10 de la Tribune présente la suite des  propositions de notre Assemblée Citoyenne pour les élections municipales de mars 2014. Après la fiscalité et les services publics, traités dans le numéro 9, il aborde maintenant comme annoncé l’Urbanisme, le Logement, les Transports, l’Éducation, la Culture et l’Écologie. Pendant presque deux ans, le choix gouvernemental aura été de poursuivre la politique austéritaire de la droite qui ne fait qu’accroître les ravages sociaux et humains de la crise (chômage, pauvreté, creusement des inégalités, etc.). La dernière conférence de presse du Président de la République constitue de ce point de vue …lire la suite

Le coin des livres

  Bientôt les Fêtes de fin d’Année et les cadeaux qui les accompagnent. Qu’offrir à nos enfants ? Nous vous suggérons des petits livres, joliment illustrés, pas chers et qui, en les distrayant offriront des perspectives de réflexion aux citoyens qu’ils vont devenir. Tous ces livres sont publiés par «  Rue du Monde », vous les trouverez chez vos libraires.     La cour couleurs – Jean Marie Henry et Zau – Préface d’ Albert Jacquart Une anthologie de poèmes contre le racisme (à partir de 8 ans)  – 64 pages – 17 €.     Le premier livre de …lire la suite

Le coin culturel

  Femmes des quartiers populaires en résistance contre les discriminations – Collectif ( avec Saïd Bouamama) « les clichés associés aux quartiers populaires sont légion et prennent une ampleur encore plus importante pour ceux qui sont issus de l’immigration postcoloniale. Des femmes du 93, avec un sociologue ont mené un travail de réflexion sur le quotidien des habitants des cités et notamment celui des femmes. Elles témoignent de leur combat…des responsabilités qu’elles doivent assumer, mais également de leur engagement civique t associatif. » Le Temps des Cerises- Paris 2013 – 200 pages  – 15 €     Lire les sans-papiers …lire la suite

Salut le métèque !

  Une pensée pour Georges Moustaki à qui nous devons les paroles de cette belle chanson :   « Le temps de vivre »   Nous prendrons le temps de vivre, D’être libres, mon amour. Sans projets et sans habitudes, Nous pourrons rêver notre vie. Viens, je suis là, je n’attends que toi. Tout est possible, tout est permis. Viens, écoute, les mots qui vibrent Sur les murs du mois de mai. Ils te disent la certitude Que tout peut changer un jour. Viens, je suis là, je n’attends que toi. Tout est possible, tout est permis. Nous prendrons le …lire la suite

Le coin culturel

  L’économie peut quelquefois donner l’envie à un auteur d’analyser et de critiquer celle-ci en utilisant un style humoristique plutôt qu’en termes savants. C’est le cas de : Frédéric LORDON – D’un retournement l’autre (comédie sérieuse) Eh oui, l’auteur vous propose une pièce de théâtre, en vers (des alexandrins) et qui met en scène tous ces « grands « qui nous gouvernent. Voilà les banquiers qui s’apprêtent à sonner à la porte de l’État pour lui demander de mettre la main au porte-monnaie.. Avant que le résultat de leurs acrobaties ne fasse exploser les dettes publiques et ne conduise à …lire la suite