Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Environnement

COP 21 : faut-il se réjouir?

La 21ème conférence des parties à la convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (COP 21) s’est tenue à Paris du 29 novembre au 12 décembre dernier. L’enjeu en était, pour les 195 pays participants, de parvenir à un accord pour limiter à 2°C la hausse des températures par rapport à l’ère pré-industrielle, et pour cela de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Si cet enjeu, compte tenu des impacts majeurs du changement climatique sur la planète et sur ses habitants, n’est pas contestable, les résultats de la COP 21 sont quant à eux mitigés. On peut …lire la suite

La compétitivité, c’est la m…

Aux Etats Unis, une enquête des plus sérieuses a mis en évidence que 90% de la viande hachée des burgers contenait des traces de matière fécale animale, autrement dit, de manière triviale, de la m… . Les abattoirs et les usines de transformation sont montrés du doigt. Et en France ? La FNSEA, au nom de la compétitivité, encourage le regroupement des exploitations agricoles, notamment des élevages de plus en plus industrialisés, au mépris de la qualité des produits. Elle réclame en plus un allègement des normes qui protègent les consommateurs. Si ça continue, au nom de la compétitivité, les poulets …lire la suite

COP 21 : encore un sommet pour rien?

Le sommet mondial pour le climat qui aura lieu en décembre au Bourget cumule déjà  tant de décisions contraires au bon sens écologique qu’on ne peut que douter du sérieux de ses  ambitions. Début juin, la liste de sponsors officiels de la COP21(1) a soulevé l’indignation des écologistes. Certes, son organisation est évaluée à plus de 150 millions d’euros et la prise en charge de ces sponsors allègera la facture de 20% environ… Mais à quel prix pour le climat? Parmi les sponsors, on note la présence d’Engie (ex GDF-SUEZ), qui prospecte massivement du gaz de schiste dans six pays, …lire la suite

Répression mortelle à Sivens

Rémi Fraisse, jeune militant de 21 ans, est mort dans le Tarn le 25 octobre dernier alors qu’il manifestait contre le grand projet inutile du barrage de Sivens. D’après les premières constatations de l’enquête, il a été tué par un tir de grenade offensive tirée dans le dos. Nous nous associons à la douleur de sa famille et de ses proches. Nous exigeons d’une part, que toute la lumière soit faite sur sa mort et, d’autre part, l’abandon de ce projet.  

Un îlot d’agriculture bio à Nogent

L’association V’île Fertile fête son premier anniversaire. Installée au Jardin d’Agronomie Tropicale avenue de la Belle Gabrielle à Nogent, en bordure du bois de Vincennes, elle a créé une micro-ferme qui cultive légumes (graines, fruits, racines) et salades par des méthodes 100% naturelles : fumier récupéré à la Garde républicaine, compost réalisé avec les invendus du marché de Nogent, etc. Une idée de promenade du dimanche ?  

L’énergie, reparlons-en !

L’énergie est au cœur de nos propositions écologiques, tant en ce qui concerne les économies que la production. La première source d’énergie, c’est celle qu’on économise ! S’il est nécessaire d’avoir une approche ambitieuse et volontaire de rénovation thermique des bâtiments publics, il est indispensable d’y associer les projets privés d’isolation. Les municipalités doivent offrir un soutien actif, que ce soit par des expertises techniques ou des conseils pratiques. Tous les projets impliquant une meilleure gestion de l’énergie ont vocation à être accompagnés, si ce n’est réalisés, avec le concours financier et technique de la puissance publique. Faisons en sorte de …lire la suite

Écologie

Engager un programme de rénovation thermique des bâtiments publics pour les rendre plus sobres en consommation d’énergie. De même, nous proposons de lancer une étude visant à optimiser encore plus l’éclairage public dans un but d’économie d’énergie. Étudier toutes les possibilités de production locale d’énergie électrique et de  développement du chauffage géothermique car Nogent et Le Perreux a un réel potentiel en la matière. Renouveler progressivement le parc de véhicules municipaux en privilégiant l’énergie électrique. Optimiser le système d’arrosage des espaces verts municipaux et développer une expérience d’écopâturage comme cela se fait déjà notamment  à Lyon, Lille, Bagnolet et Montreuil. Nous …lire la suite