Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Urbanisme et Logement

Le Perreux, Nogent, Bry : oui à l’encadrement des loyers !

Jamais le logement n’a été aussi cher pour les familles, les étudiants… Jamais la part du budget engloutie dans ce seul poste n’a été aussi importante : plus de 25 %, c’est fréquent ; plus de 40 %, loin d’être rare. Pourtant c’est dans cette situation qu’un nombre important de maires, nouvellement élus en mars dernier, ont décidé d’annuler les permis de construire des logements sociaux qui devaient être bâtis dans leur commune. La plupart sont des maires de droite, mais certains édiles PS, comme à Bagnolet, font de même. Au total, plus de 20 000 logements sociaux sont bloqués au niveau national, …lire la suite

Bry : un repreneur pour la SFP?

On apprend par l’édition du Val de Marne du Parisien qu’un repreneur se manifesterait pour s’offrir la SFP. Le Conseil municipal de Bry n’a pas jugé utile d’en informer la population de Bry et encore moins de la consulter. Vive la transparence !

Double peine pour les locataires de Valophis

Depuis la cession à Valophis en 2010 du patrimoine de l’office d’HLM de Nogent, les locataires attendent les travaux de réhabilitation prévus et ceux-ci tardent à venir. Quand ils sont engagés comme au Clos des Vergers, ils s’éternisent et ne sont pas toujours bien réalisés. Pourtant il y a urgence car certains logements sont carrément insalubres. Comme si cela ne suffisait pas, le gouvernement vient d’en rajouter une couche avec son annonce du gel jusqu’en 2015 des prestations sociales. Concrètement, l’APL ne sera pas revalorisée pendant deux ans alors que les loyers, eux, le seront. Le résultat est facile à …lire la suite

Non à l’insalubrité dans les logements de Valophis !

Le Parisien du 27 février dernier s’est fait l’écho des plaintes de locataires de plusieurs immeubles du boulevard de Strasbourg appartenant à Valophis-Habitat. Ceux-ci dénoncent l’insalubrité grave de leurs logements : murs rongés par le moisi, aérations bouchées depuis 2009 années présentant des problèmes majeurs de sécurité et de santé. Les assurances refusent d’intervenir de ce fait. D’autres habitants se plaignent d’insuffisances persistantes de chauffage. Devant l’incurie de l’organisme, certains locataires, excédés à juste titre, ont tenté une action individuelle : ne plus payer leur loyer. Pour toute réponse Valophis a fait couper leur APL. Aujourd’hui certains sont en train de créer …lire la suite

Urbanisme, Logement et Transports au Perreux

Les choix de la droite… Sur les 15 000 logements du Perreux, 9% seulement sont des logements sociaux (anciens pour la plupart). Les logements privés sont hors de prix tant à l’achat de 6000 à 7000 € le m² dans le neuf (inaccessibles à la plupart des jeunes ménages) qu’à la location (près de 25 € le m² en moyenne, soit autour de 2000 € pour un 80 m²). Pourtant, le Maire ne veut pas un logement social de plus alors qu’il y a aujourd’hui au Perreux plus de 600 demandeurs de logements. Ce choix du Maire nous coûte sur nos impôts …lire la suite

Urbanisme, Logement et Transports à Nogent

LES CHOIX DE LA DROITE… Sur les 15 000 logements de Nogent, 11% seulement sont des logements sociaux (construits en quasi-totalité avant 2001). Les logements privés sont hors de prix tant à l’achat de 6000 à 7000 € le m2 dans le neuf (inaccessibles à la plupart des jeunes ménages) qu’à la location (près de 25 € le m² en moyenne, soit autour de 2000 € pour un 80 m²). Pourtant, le Maire ne veut pas un logement social de plus alors qu’il y a aujourd’hui à Nogent plus de 600 demandeurs de logements. Ce choix du Maire nous coûte sur …lire la suite

L’enjeu du logement dans nos communes

Le logement est aujourd’hui une préoccupation majeure en France. Les chiffres sont éloquents : un million de personnes sont en attente d’un logement social quatre millions souffrent de mauvaises conditions de logement (insalubrité, précarité énergétique, …) un locataire sur deux peine à payer son loyer plus de 130 000 sont carrément sans abri. Ces dix dernières années les loyers ont augmenté en moyenne de 40% et les prix de vente de 100%, alors que le pouvoir d’achat des ménages est en berne. On estime aujourd’hui à un million le déficit de logements. Les pouvoirs publics voudraient que l’on en construise 500 …lire la suite