Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Politique

La déchéance de nationalité, suite… et fin

Au terme de mois de débats qui ont fait large place aux réflexes de peur et à la démagogie, F. Hollande a finalement renoncé à imposer son projet de réforme constitutionnelle sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité. Nous avons déjà expliqué dans ces colonnes pourquoi nous étions totalement opposés à la déchéance de nationalité, mesure contraire aux principes républicains et aussi  inefficace que dangereuse. Le pouvoir en place, qui se dit pourtant « socialiste » montrait là, une nouvelle fois, sa dérive droitière et sécuritaire ; nous nous réjouissons, évidemment, de l’abandon de ce projet. Bien sûr, et comme tous nos …lire la suite

Un nouveau conseil de territoire bien archaïque

  La Métropole du Grand Paris (MGP)  existe officiellement depuis le 1er janvier. Elle  est organisée en 12 « territoires », qui ont chacun un  statut d’établissement public. Nos communes de Bry, Nogent et Le Perreux font partie du T10, qui vient de se donner le nom de « Paris Est Marne et Bois ». Jacques Martin, maire de Nogent, en assure la présidence et Gilles Carrez, maire du Perreux, est 6ème vice-président chargé des finances, du contrôle de gestion et des subventions. On relève que le conseil du territoire a en effet désigné un exécutif composé des maires des 13 communes composant ce …lire la suite

Nouvelle hausse des impôts locaux au Perreux

  La baisse des dotations de l’Etat aux communes n’en finit pas de faire des ravages : comme Nogent, Le Perreux a annoncé une nouvelle hausse des taux d’impositions locales pour 2016 : +4% après +5% en 2015, soit une hausse cumulée sur deux ans de près de 10%. En réalité, la hausse sera même supérieure car, à l’Assemblée nationale, la droite et le PS ont décidé de majorer de 1% toutes les valeurs locatives auxquelles s’appliquent les taux décidés par les communes, alors que l’inflation est quasi nulle. Monsieur Carrez n’y a rien trouvé à redire, au contraire, il a trouvé …lire la suite

Espoir au Portugal?

Les élections du 4 octobre dernier au Portugal ont été marquées par la mise en minorité de la droite qui menait une politique d’austérité draconienne et par la montée en puissance des forces opposées à cette politique qui ont remporté près de 20% des suffrages Pour que la population ne soit pas spoliée de sa victoire par le maintien au pouvoir d’une droite arrivée en tête, mais minoritaire, ces dernières, le Bloco et le PC portugais, ont négocié et conclu avec le PS portugais un accord de gouvernement, sans participation ministérielle. Celui-ci a été possible parce que, à la différence …lire la suite

Après les élections régionales : reconstruire à gauche

Les résultats des élections régionales des 6 et 13 décembre ont provoqué consternation et tristesse : le Front national est arrivé en tête au 1er tour dans 6 régions, avec des taux dépassant parfois les 40 %. Divers éléments peuvent expliquer ces chiffres : l’échec du PS au pouvoir dont la politique économique de plus en plus droitière provoque la hausse du chômage, de la pauvreté, de l’exclusion ; les attentats du 13 novembre qui ont créé l’effroi et la tentation du repli sur soi ; l’omniprésence du FN et de ses candidats dans les media, qui leur ont donné une visibilité et un …lire la suite

DECHEANCE DE NATIONALITE POUR LES BINATIONAUX NES FRANÇAIS : POURQUOI NOUS SOMMES CONTRE

A la suite des tueries du 13 novembre, le Président de la République et le Premier Ministre ont proposé de constitutionnaliser l’état d’urgence et la possibilité de déchoir de leur nationalité non seulement des binationaux ayant acquis la nationalité française après leur naissance, ce que permet déjà la loi actuelle, mais aussi des binationaux nés français (dont l’un au moins des parents est français ou né en France). Nous partageons l’horreur suscitée chez tous nos concitoyens par l’atrocité des évènements de janvier et novembre, ainsi que leur attente de mesures de sécurité efficaces pour contrer la menace terroriste. Nous savons …lire la suite

Une seule race, la race humaine

Si l’on doutait encore que la droite fait le jeu du FN, la récente polémique sur « la France, pays de race blanche » devrait lever toute illusion. La définition du mot « race » dans le Larousse est la suivante : « Catégorie de classement de l’espèce humaine, selon des critères morphologiques ou culturels, sans aucune base scientifique et dont l’emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques ». Nougaro chantait la même idée : « Au-delà de nos oripeaux, Noir et Blanc seront ressemblants, comme deux gouttes d’eau. »