Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Sécurité

La déchéance de nationalité, suite… et fin

Au terme de mois de débats qui ont fait large place aux réflexes de peur et à la démagogie, F. Hollande a finalement renoncé à imposer son projet de réforme constitutionnelle sur l’état d’urgence et la déchéance de nationalité. Nous avons déjà expliqué dans ces colonnes pourquoi nous étions totalement opposés à la déchéance de nationalité, mesure contraire aux principes républicains et aussi  inefficace que dangereuse. Le pouvoir en place, qui se dit pourtant « socialiste » montrait là, une nouvelle fois, sa dérive droitière et sécuritaire ; nous nous réjouissons, évidemment, de l’abandon de ce projet. Bien sûr, et comme tous nos …lire la suite

DECHEANCE DE NATIONALITE POUR LES BINATIONAUX NES FRANÇAIS : POURQUOI NOUS SOMMES CONTRE

A la suite des tueries du 13 novembre, le Président de la République et le Premier Ministre ont proposé de constitutionnaliser l’état d’urgence et la possibilité de déchoir de leur nationalité non seulement des binationaux ayant acquis la nationalité française après leur naissance, ce que permet déjà la loi actuelle, mais aussi des binationaux nés français (dont l’un au moins des parents est français ou né en France). Nous partageons l’horreur suscitée chez tous nos concitoyens par l’atrocité des évènements de janvier et novembre, ainsi que leur attente de mesures de sécurité efficaces pour contrer la menace terroriste. Nous savons …lire la suite

Vidéosurveillance : investissement utile ou gadget sécuritaire coûteux?

  Nogent-sur-Marne, 79 caméras en service, un ou plusieurs agents municipaux en permanence derrière des écrans de «contrôle», tout ceci pour un peu plus de trente mille habitants. Ce n’est pas satisfaisant! Treize caméras supplémentaires vont être déployées dans la ville en 2013 pour un coût de 336000 €, soit la somme coquette de près de 26000€ par caméra. Ceci sans compter bien sûr, le fonctionnement et la maintenance des équipements, le coût des policiers municipaux en charge du visionnage, ceux-ci n’étant plus sur la voie publique. Pour quel bénéfice? Aucune étude d’impact n’a permis de prouver une baisse de …lire la suite

Pour la réalisation de l’aire d’accueil des gens du voyage dans le bois de Vincennes !

  Depuis 2000, la loi Besson fait obligation aux communes de plus de 5000 habitants de prévoir des aires d’accueil pour les gens du voyage. Les mêmes édiles de droite qui ont fait capoter une première mouture du schéma départemental du Val de Marne en 2007, ont remis le couvert pour s’opposer à la future aire prévue par la Ville de Paris, sur son territoire, dans le bois de Vincennes. Cette aire de 28 places doit être réservée aux  familles dont un membre est hospitalisé à Paris. Le souci écologique dont ces élus se drapent n’est qu’un prétexte : le projet …lire la suite