Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Société

L’égoïsme de classe

Lors d’un récent conseil municipal à Nogent, un conseiller municipal d’opposition encore plus à droite que la majorité (mais oui, c’est possible !) s’est élevé contre un timide projet de construction de logements sociaux dans le quartier du Port. En panne d’arguments, ce monsieur s’est permis de déclarer que cette construction « allait faire de l’ombre aux pavillons existants ». Il fallait oser ! On voit d’ailleurs une association sans doute proche de cette « sensibilité » annoncer des recours contre plusieurs projets d’immeubles qui ont sans doute le défaut aux yeux de ses membres de comporter quelques logements sociaux. Bien sûr ils parlent d’urbanisme et …lire la suite

Un nouveau conseil de territoire bien archaïque

  La Métropole du Grand Paris (MGP)  existe officiellement depuis le 1er janvier. Elle  est organisée en 12 « territoires », qui ont chacun un  statut d’établissement public. Nos communes de Bry, Nogent et Le Perreux font partie du T10, qui vient de se donner le nom de « Paris Est Marne et Bois ». Jacques Martin, maire de Nogent, en assure la présidence et Gilles Carrez, maire du Perreux, est 6ème vice-président chargé des finances, du contrôle de gestion et des subventions. On relève que le conseil du territoire a en effet désigné un exécutif composé des maires des 13 communes composant ce …lire la suite

Prise de conscience

Une étude réalisée par Microsoft auprès de 2000 canadiens et parue sur son site en mai dernier affirme plus nous sommes connectés, moins nous sommes capables de nous concentrer. Intérêt académique ou philanthropique ? Evidemment non ! Il s’agit de donner aux publicitaires les meilleurs conseils pour capter l’attention des consommateurs potentiels. Toujours est-il que, de douze secondes il y a quinze ans, notre capacité de concentration soutenue serait tombée à huit secondes aujourd’hui. Smartphones, tablettes et ordinateurs sont parvenus à nous faire régresser derrière le poisson rouge, capable, lui, de concentration soutenue durant neuf secondes si l’on en croit l’étude! Mais …lire la suite

Petit lexique des idées reçues

Les immigrés fauteurs du chômage ? C’est faux !   La France, du fait de sa natalité, se trouve en meilleure posture que d’autres pays européens, et globalement n’a pas besoin d’un recours massif à l’immigration de main d’œuvre comme elle a pu le connaître après les deux dernières guerres mondiales. Il n’en reste pas moins que certaines branches d’activité souffrent aujourd’hui de difficultés récurrentes de recrutement. Celles-ci sont dues pour beaucoup à la faiblesse des salaires qui y sont pratiquées et à la dureté des conditions de travail, notamment dans les secteurs du bâtiment, l’hôtellerie, la restauration et le …lire la suite

Pas de réelle démocratie sans moyens d’inverventions citoyennes

Le mode d’action des citoyens dans notre pays ne se limite malheureusement qu’au simple fait de glisser un bulletin dans une urne de temps en temps, assimilant leur vote à une délégation de pouvoir totale. Il va sans dire que cela satisfait pleinement la majorité de la classe politique, car cela lui permet de faire ce qu’elle veut sans vraiment rendre de comptes aux électeurs. Tentons d’effectuer ensemble un état des lieux de la situation dans nos communes en prenant deux critères spécifiques : l’accès à l’information sur le site internet des mairies et l’implication des citoyens dans les décisions. Au …lire la suite

Ciao l’artiste

Né le 22 février 1923 à Paris, François Cavanna avait grandi dans la petite communauté italienne de Nogent-sur-Marne qui lui avait inspiré son grand roman Les ritals, en 1978. Il pratiquait l’humour vache avec tendresse ; ses coups de gueule étaient aussi des coups de cœur. Il était imprégné de la banlieue populaire qu’il vivait comme un espace de liberté et de fraternité, en se gardant toujours du côté des humbles et s’il bousculait la langue, c’était en la respectant.  

Le long chemin de la lutte contre l’homophobie

  C’est au pays de Voltaire qu’en 1789 le crime d’homosexualité est supprimé du Code de l’Instruction Criminelle et, en 1791, la France, instigatrice de la déclaration Universelle des Droits de l’Homme, est le premier pays à dépénaliser totalement l’homosexualité. C’est dans l’État de Philippe Pétain que la criminalisation refait surface sous le régime de Vichy par la loi N° 744 du 6 août 1942. L’homosexuel est assimilé au pédophile et condamné comme tel. C’est au pays du général de Gaulle, que l’homosexualité est considérée comme un fléau social : la loi du 25 novembre 1960 double la peine encourue par …lire la suite