Journal de l'Assemblée Citoyenne de Nogent-Bry-Le Perreux

Nouvelle hausse des impôts locaux au Perreux

  La baisse des dotations de l’Etat aux communes n’en finit pas de faire des ravages : comme Nogent, Le Perreux a annoncé une nouvelle hausse des taux d’impositions locales pour 2016 : +4% après +5% en 2015, soit une hausse cumulée sur deux ans de près de 10%. En réalité, la hausse sera même supérieure car, à l’Assemblée nationale, la droite et le PS ont décidé de majorer de 1% toutes les valeurs locatives auxquelles s’appliquent les taux décidés par les communes, alors que l’inflation est quasi nulle. Monsieur Carrez n’y a rien trouvé à redire, au contraire, il a trouvé …lire la suite

Le CIO en CDD!

Le centre d’information et d’orientation, dont l’existence était menacée l’an dernier par le refus des trois villes de Nogent, Bry et Le Perreux de payer le loyer, est toujours en activité et ses locaux du boulevard de Strasbourg à Nogent sont toujours très fréquentés par les jeunes. Cela a été rendu possible par la forte mobilisation de l’équipe du CIO, des parents d’élèves et de plusieurs forces politiques locales (PS, EELV et Front de Gauche) ainsi que l’implication du conseil départemental à majorité Front de Gauche. Celui-ci a demandé en effet à son office d’HLM, Valophis, de ramener le loyer …lire la suite

Attaques frontales contre les travailleurs

Ce début d’année est décidément lourd de menaces pour le monde du travail. A la mi-janvier, 8 anciens salariés de l’usine Goodyear ont été condamnés à de lourdes peines de prison (deux ans dont 9 mois fermes). Le motif : alors que l’usine était occupée, deux cadres de l’entreprise avaient été retenus dans les locaux, puis  relâchés sans violence. Quelques jours après, l’usine fermait et 1 143 salariés se retrouvaient sans travail.  Ce jugement est inacceptable : parce que ces militants ne faisaient que défendre leur outil de travail et  les emplois de l’entreprise ; parce qu’il tend, par sa sévérité extrême, à intimider …lire la suite

1936 -2016 : 80 ans après le Front Populaire, stop aux remises en cause des conquêtes sociales

  Parmi les mesures prises en 36, on se souvient des congés payés et de la semaine de 5 fois 8 heures ; de la création de l’Office du blé (ONIB) et du paiement garanti des récoltes. Aujourd’hui, le gouvernement tourne le dos à ces conquêtes et s’aligne sur les choix du camp conservateur. Nous célèbrerons les grandes avancées de 1936 en nous souvenant qu’elles furent arrachées par la mobilisation du peuple.   Dans les entreprises Pour nous, il faut poursuivre la réduction historique de temps de travail. Ceci est nécessaire compte tenu des gains de productivité liés à l’informatique et …lire la suite

Edito N° 22

« La gauche s’égare au nom des valeurs », « expliquer c’est déjà excuser ». Ces hochements de menton du premier ministre montrent à quel point l’idéologie sécuritaire et l’autoritarisme de plus en plus décomplexé, jadis apanage de la droite et l’extrême droite, gagnent du terrain  au sein du gouvernement.  Ils en gagnent aussi, malheureusement, au sein d’une partie de l’électorat de gauche. Comment en est-on arrivé là ? Devant la force et la mobilité inédites du capital international, nos gouvernants renoncent au combat et se contentent de donner des gages aux milieux d’affaires et à la Commission européenne pour être tranquilles. Il en résulte …lire la suite

Espoir au Portugal?

Les élections du 4 octobre dernier au Portugal ont été marquées par la mise en minorité de la droite qui menait une politique d’austérité draconienne et par la montée en puissance des forces opposées à cette politique qui ont remporté près de 20% des suffrages Pour que la population ne soit pas spoliée de sa victoire par le maintien au pouvoir d’une droite arrivée en tête, mais minoritaire, ces dernières, le Bloco et le PC portugais, ont négocié et conclu avec le PS portugais un accord de gouvernement, sans participation ministérielle. Celui-ci a été possible parce que, à la différence …lire la suite

COP 21 : faut-il se réjouir?

La 21ème conférence des parties à la convention-cadre des Nations-Unies sur le changement climatique (COP 21) s’est tenue à Paris du 29 novembre au 12 décembre dernier. L’enjeu en était, pour les 195 pays participants, de parvenir à un accord pour limiter à 2°C la hausse des températures par rapport à l’ère pré-industrielle, et pour cela de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Si cet enjeu, compte tenu des impacts majeurs du changement climatique sur la planète et sur ses habitants, n’est pas contestable, les résultats de la COP 21 sont quant à eux mitigés. On peut …lire la suite